« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Rabelais disait : “un enfant, ce n’est pas un vase qu’on remplit, c’est un feu qu’on allume”.
Lors de mon premier concert à l’Essaion, j’ai chanté ce texte mis en musique par Oscar Sisto. Allumez le feu… pour que ne brûlent plus les bibliothèques.

recitations.jpg


APPRENEZ-LEUR A LIRE

Apprenez-leur à lire
Apprenez-leur à lire
   
C’était là le mot d’ordre unique
La consigne sacrée
Grandeur de l’instruction publique
Au siècle avant-dernier
Prenez les enfants de la Terre
Ceux de bien ceux de peu
Faites-en des hommes à part entière
Allumez-en le feu

La République elle est là
Tout entière dans B A BA
Apprenez-leur à lire
Apprenez-leur à lire

Levez-vous contre l’ignorance
Et ils se tiendront droit
Ils découvriront leurs souffrances
Discuteront vos lois
Ils feront à leur tour le rêve
D’un monde juste et beau
Ils assureront la relève
Se battront s’il le faut

La Révolution elle est là
Tout entière dans B A BA
Apprenez-leur à lire
Apprenez-leur à lire

Montrez-leur qu’une route existe
Mais n’allez pas plus loin
C’est à eux de trouver la piste
Vers le digne et l’humain
Traitez-les donc comme vous-mêmes
Ayez confiance en eux
Mais n’attendez pas des “ Je t’aime ”
Espérez des “ Je veux ”

L’amour du prochain il est là
Tout entier dans B A BA
Apprenez-leur à lire
Apprenez-leur à lire

PS: j’ai un doute. Rabelais ou Montaigne? Comme je ne suis pas un vase, et plus un enfant, et que de toute façon ma mémoire fuit un peu, je ne sais plus à qui revient réellement cette citation. Quelqu’un peut-il m’aider à retrouver la référence?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives