« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »
 
Arbon est penché aujourd’hui sur une partition. Il travaille, prépare les concerts à l’Essaïon. 8 invités, trois ou quatre chansons pour chacun d’eux… Un léger doute, soudain…

– « Vais-je me souvenir de tout cela ? »

Pour se mettre en voix, il entame doucement une chanson de Leonard Cohen.

– « C’est incroyable, non ? Juste trois accords, et on sait que c’est lui… Ils ne sont pas nombreux à voler aussi haut… »

undefined
Le manuscrit de “Suzanne” par Leonard Cohen

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives