des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Un artiste argentin (ces gens sont dangereux) du nom de Raul Lemesoff, se promène dans les rues de Buenos-Aires avec une sorte de char d’assaut dont le blindage fait plus de 900 livres. Il décrit l’engin comme une arme d’instruction massive, avec laquelle il prétend traquer sans répit l’ignorance, et l’attaquer partout.

Sans doute même peut-on imaginer, tant est grande sa rage de la combattre, qu’il veut, à la Poutine, « la buter jusque dans les chiottes », et qu’à cette fin il laisserait volontiers traîner là deux ou trois ouvrages, que les visiteurs pourraient feuilleter en se soulageant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives