« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

emir-quatar-2.jpg

Les îles grecques sont à vendre, et l’émir du Quatar les achète. (Je sais bien que partout on écrit Qatar sans u derrière le Q, mais je partage l’avis que Delfeil de Ton émettait dans une de ses récentes chroniques: la langue française est ainsi faite que sauf en fin de mot, le q sans u n’existe pas. Ce sera donc Quatar.)

Il vient d’en acheter six, près d’Ithaque. Selon le Guardian, « les architectes de l’émir sont déjà sur les lieux pour dessiner des projets de villas. Il semble qu’ils pourront obtenir l’autorisation d’ignorer une loi “imbécile”, selon Ioannis Kassianos, le maire greco-américain d’Ithaque, qui limiterait la taille des futures maisons à 250 mètres carrés », alors que, dixit notre nouvel Ulysse, « ce sont ses toilettes qui font 250mà elles seules ».

Je ne sais pas pourquoi, ça me rappelle l’histoire du milliardaire qui prétendait ne pouvoir déféquer confortablement que dans des WC en or. Un soir qu’il est à l’opéra, il est pris d’une grosse envie : il s’éclipse dans les couloirs, ouvre toutes les portes, à la recherche du bon endroit. A la fin de la représentation, les musiciens retournant dans leur loge, l’un d’eux s’écrie: – Quel est le con qui a chié dans mon tuba ?

tuba.jpg

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
jacques langlois

Tu as raison, c’est une histoire de “Qu”!

Prochains spectacles
Archives