des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

J’aime les i sans point dessus. J’aime les apologues, les contes, les histoires, qui laissent au lecteur le soin de tirer lui-même les enseignements de la fable ou de l’anecdote, où c’est à lui de conclure, où on ne lui met pas les points sur les i mais où on lui offre au contraire sa petite part d’écriture avec la liberté de décider de la grosseur et de la couleur des points qu’il mettra sur les i qu’on lui propose, si toutefois il choisit d’en mettre, et sur lesquels, comme il lui plaira.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au blog

Archives