« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

J’ai rencontré Céline il y a deux ans, grâce à l’Académie Charles Cros, qui avait eu un coup de coeur pour chacun de nos disques.

Celui de Céline s’appelait “Le Moral des Ménages”. (Et s’appelle toujours, mais en ces temps troublés, notamment pour la musique, on a tendance à utiliser spontanément l’imparfait pour parler de ces petites galettes de plastique qui ont de plus en plus de mal à se vendre. Même Carla Bruni est à la peine, alors…)


Voici ce qu’en écrivait le magazine Chorus à sa sortie:
“Rarement disque fut si cohérent, si précis, si massacreur et pourtant si ludique et si joyeux. Si l’écriture est travaillée avec grand soin, elle ne s’en fait pas moins légère, décontractée comme jamais. La musique, elle, s’affranchit du piano et gagne en couleurs, ponctuées par Jean-Luc Priano (qui signe l’essentiel des partitions) aux percussions et aux sons parfois incongrus : ça rocke même et ça surprend… Diantre, l’opus Caussimon 2007 est un grand cru!”  Michel Kemper

Je souscris complètement à cette opinion. Mais découvrir Céline sur scène, c’est encore meilleur! Avant de donner un récital le 23 octobre aux Blancs Manteaux, elle me fait l’amitié de venir partager une soirée avec moi à l’Essaion le 15 octobre: nos voix s’y croiseront (et nos répertoires), et l’ombre bienveillante de son père (le grand Jean-Roger Caussimon) planera je l’espère un moment sur “Nous deux”

http://www.celinecaussimon.com/

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives