« loin du monde et du bruit, goûter l'ombre et le frais »

Il y a quelque temps, j’avais publié un billet reprenant cette forte pensée de Sir Winston Churchill: “les chiens nous regardent avec vénération, les chats nous regardent avec dédain, seuls les cochons nous considèrent comme des égaux”.

A quoi Jacques Langlois avait apporté cette précision judicieuse: “Certes, mais à la différence du cochon, tout n’est pas bon dans l’homme”.

Il n’en faut pas plus pour faire une chanson. Ce petit dialogue à distance entre Churchill l’Anglois et Jacques Langlois, je l’ai mis en musique. Et voici la différence du cochon.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Michel TRIHOREAU

Chanson “festive”, inattendue, pleine de sagesse et d’humour mêlés comme l’huile et le vinaigre.

Prochains spectacles
VSRP: No data available
Archives