des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

La fin du confinement et les événements qui ont suivi, notamment la mort de mon beau-père, m’ont détourné d’aller au bout de l’exercice pour lequel Claudine et Brian Thompson m’avaient sollicité, et qui consistait à sélectionner dix livres pour mes amis sur Facebook.

Je crois que j’en étais parvenu à sept. Décidons tout de suite de sauter les deux qui manquent, et d’aller directement à la conclusion de la série. Ce dixième ouvrage, dont je m’empresse de dire que je ne l’ai pas lu mais pour lequel j’éprouve malgré tout une affection particulière, s’intitule La société militaire de 1815 à nos jours.

Cette non-lecture remonte à vingt et quelques années. Je me trouvais chez mon ami Michel Béra pour une séance de musique dans sa maison des Rivières. J’étais à la recherche d’une idée de chanson, et parcourais la bibliothèque incroyablement éclectique qu’il y avait rassemblé (sciences, mathématiques, économie, géographie, histoire, technologie, BD…) lorsque je suis tombé sur ce titre, qui, allez savoir pourquoi, m’a enchanté. — Ce serait drôle d’écrire une chanson là-dessus, dis-je en nous lançant une forme de défi. Je ne suis même pas sûr d’avoir sorti le bouquin du rayon.

Aussitôt dit, aussitôt fait. A l’époque, les paroles de chansons me venaient bien plus facilement qu’aujourd’hui, et l’ami Béra n’était jamais en panne d’inspiration musicale pour peu qu’on lui propose une idée chatouilleuse. Celle-ci l’émoustilla instantanément, et c’est ainsi que La société militaire de 1815 à nos jours, en plus d’être un essai dont le sujet, à vrai dire, ne m’intéressait pas vraiment, est devenue une métaphore de la bibliothèque, de toutes les bibliothèques, et du bonheur de pouvoir assouvir par les livres la persistante curiosité que nous avons du monde.

Je possède dans ma bibliothèque
Beaucoup de livres j’en ai vraiment pour tous les goûts
La vie des saints l’histoire de la pastèque
Toutes les manières de préparer un bon ragoût
Cependant je n’en fais pas mystère
Celui qu’je préfère entre tous
C’est la société militaire
De 1815 à nos jours

Le récit des expéditions arctiques
Les archives de la révolution au Congo
Trois traités de mécanique quantique
Tradition et modernité du tango
Mais rangé près de la Gloire de mon père
Avec les Travaux et les Jours
C’est la société militaire
De 1815 à nos jours

Au rayon ethnologique
J’ai tout sur le cuit et le cru
La poterie la céramique
Et le drapé et le cousu
Toute la comédie humaine
A la recherche du temps perdu
Discours sur les prolégomènes
Mais n’te promène donc pas tout’nue

On peut lire dans ma bibliothèque
Toute l’histoire des Valois et des Bourbon
Le guide Michelin, les trésors des Aztèques
Apprendre à parler en public en dix leçons
Le traitement chimique du minerai de fer
Le guide des premiers secours
Et la société militaire
De 1815 à nos jours

Côté anglais il y a de quoi faire
Tenez ami venez voyez
Près des raisins de la colère
L’amant de Lady Chatterley
Moby Dick Manhattan Transfer
Love Story et Ivanhoé
Les voyages de Gulliver
Le songe d’une nuit d’été

On trouvera dans ma bibliothèque
Les Fables le hasard et la nécessité
Vie et mœurs des australopithèques
Précis de finance et de comptabilité
L’encyclopédie des chemins de fer
Les joies du sexe et de l’amour
Et la société militaire
De 1815 à nos jours

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives