des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Nous avons la chance de passer une journée à caboter sur une goélette dans les Cyclades. Une journée de carte postale : le ciel, le soleil et la mer, comme chantait François Deguelt. Baignade, farniente, tatziki et poisson grillé.

Un enfant de trois ans est parmi nous. Pris soudain d’une paradoxale nostalgie de Paris, il se met à crier : « l’école, l’école ! »

Il faudra toute la tendresse de sa mère pour le consoler.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives