des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

F-Bedos3.png

Elle s’appelle Frédérique Bedos, elle a présenté des émissions musicales sur MTV, M6, France 2, elle est très connue, mais moi qui ne regarde que très peu la télé, je ne savais pas qui c’était.

Elle vient de publier un livre, La petite fille à la balançoire, qu’on ne lâche pas (je l’ai lu en une soirée). Elle y raconte son histoire. Une histoire absolument extraordinaire : celle d’une gamine dont la mère célibataire dérive vers la maladie mentale et qui trouve une famille d’accueil dont la seule règle est l’amour. Elle finira par se retrouver avec dix-huit frères et soeurs, des enfants dont pour la plupart personne ne voulait, parce que défigurés, ou sourds, ou sans bras ni jambes. Des enfants qui auraient pu peupler une cour des miracles, et composaient en réalité, dans leur maison du Nord, une cour du miracle par la force d’un couple qui sait ce que veut dire aimer.

Il faut lire ce bouquin, parce que c’est un témoignage formidable, et parce que Frédérique, que j’ai eu la chance de rencontrer il y a deux jours dans des circonstances sur lesquelles je reviendrai, a laissé tomber la célébrité et les paillettes pour se lancer dans un projet destiné à mettre en valeur des héros anonymes, tels que ses parents, et les aider à accomplir les missions qu’ils se sont données. Cela s’appelle le Projet Imagine, « c’est un rêve modeste et fou », pour reprendre les mots d’Aragon, et comme tout projet à but non lucratif, il a besoin de relais, de soutiens: ce à quoi la vente du livre, bien sûr, contribue.

petite fille balancoire

La petite fille à la balançoire, de Frédérique Bedos, édition des Arènes, 17 €.

2 réponses à La petite fille à la balançoire

Répondre à Rohfritsch Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Archives