des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

 case.jpg

Il est rassurant de constater que le Conservatoire (en l’occurrence celui, National, des Arts et Métiers) conserve. Il conserve notamment un habitat traditionnel et rudimentaire pour ses professeurs, puisqu’il les loge dans des cases. On peut en juger par l’adresse professionnelle de mon ami Béra :

Pr Michel Béra Chaire de Modélisation Statistique du Risque Département IMATH – Ecole SITI Cnam – Case 445

J’imagine que le savoir se met ipso facto dans des cases, les mêmes que celles des professeurs, chaque savoir suivant docilement son maître dans sa hutte, et se couchant à ses pieds, roulé en boule sous la silhouette protectrice du docte personnage, dompté par le regard pénétrant dont il le gratifie. 

Je saisis l’occasion de ce billet pour signaler que le Professeur Béra sortira de sa case le 4 juin à 14h30, pour animer une conférence sur les risques solaires, laquelle sera ouverte au vulgum pecus tel que moi (ce qui ne va pas sans risques, mais il a dû les calculer).

risques solaires invitation-mel-4juin-

2 réponses à La case du Professeur

  • Peut-être la “case” est-elle ici perçue selon le sens réunionnais. En effet, dans l’île de la Réunion, une maison, même d’importance avec piscine et vaste jardin tropical, est appelé selon la
    tradition une case… On évoque ainsi la “case” du Préfet à St Denis dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle est loin de correspondre à l’illustration de l’article !

  • Bien que je sois totalement étranger à la science statistique et au calcul des probabilités, au contraire de l’éminent Michel, je doute fort que, par les temps qui courent et surtout le temps qui
    nous court sur le système, le risque solaire soit un sujet d’une actualité brûlante!

Répondre à Jacques Langlois Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives