des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Je me souviens d’un lointain cours de français de 1ère dont toute la durée (deux heures) avait été exclusivement consacrée à commenter le célébrissime “mais quels sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes”. Ça avait fini par me mettre hors de moi.
“- Monsieur, avais-je dit au professeur, il est impossible que Racine ait pensé à la moitié seulement des choses que vous nous racontez.
– Vous avez sans doute raison, Arbon. Mais c’est ça, le génie“.

2 réponses à Le génie de Racine

Répondre à arbon Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives