des mots d'amour et des chansons… c'est bien là tout le nécessaire

Je parlais, hier, de s’amuser, et je me suis interrogé sur ce que s’amuser veut dire. J’ai songé : taquiner les muses.

Vérification faite, l’étymologie est en partie confirmée par Littré. Amuser dérive de muser, dont l’origine serait le latin musa, muse ; ainsi, « muser serait se livrer aux muses, à l’étude, à la contemplation, etc. » Qu’y a-t-il de plus stimulant, de plus intéressant, ou de plus agréable que la compagnie des muses ? Rien. S’amuser est la meilleure façon de ne pas perdre son temps.

Cependant, Littré indique aussi que l’allemand offre Musse, loisir, de l’ancien haut allement muezôn, être oisif, et que c’est la dérivation la plus probable. Plus de muses, mais de l’oisiveté. L’amusement paraît moins noble dans cette perspective. Et pourtant… Mettez tous les actes d’une vie les uns derrière les autres, et faites-les défiler en accéléré. Que voyez-vous s’accomplir ? Pas grand chose. Tel qui pense agir n’a souvent que l’illusion d’agir, et ferait beaucoup mieux de taquiner les muses, encore et toujours.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives